Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Au pignon du jour

Au pignon du jour

------------ Quand ils disent vraiment n'importe quoi ! ------------ Humour, coups de coeur, coups de gueule et mauvais esprit


Sainte Cagole priez pour nous

Publié par Sannicolao sur 23 Mai 2013, 19:30pm

Contrairement aux idées reçues ce n'est pas à cause de la phrase "Priez pour nous pauvres pécheurs" que Marseille s'est placée sous la protection de la Bonne Mère. Car les pêcheurs ne sont pas forcément tous des pécheurs.

L'accent fait toute la différence. A Marseille on le sait bien. J'ai même toujours pensé que c'était un puissant facteur d'intégration. Et je sais que j'étais loin d'être le seul.

A tort ou a raison, le passant marseillais a longtemps été enclin à une certaine forme d'indulgence attendrie envers ceux qui avaient "l'assent". Fussent-ils des sauvageons, ou pire encore.

Quand on retrouvait la musique de Pagnol ou de Giono jusque dans les cités des quartiers nord où la multiplicité des origines se fondait _au moins à l'oreille_ dans le chaudron de la marseillitude, ça avait quelque chose de rassurant. Comme un entre-soi au delà des apparences.

Hélas, aujourd'hui ce n'est plus le cas. Ou si peu. Par un phénomène difficilement explicable autrement que par les ravages de la pseudo-culture _ elle-même fille d'une réelle et gigantesque entreprise commerciale (musique, cinéma, télé, vêtements, modes diverses) dont le véritable et unique souci est de toucher le plus grand nombre... de clients _ l'accent a presque disparu. Ou plutôt, il a été remplacé par un autre accent, que j'ai entendu aussi bien à Paris qu'à Lyon ou à Nice. Pour Limoges, je ne sais pas.

Ce parler _ que j'avoue trouver assez débile en ce qu'il est une soupe commune et non l'expression d'une communauté _ balance des "Oh (prononcer ouo) mon frère ! (prononcer frére)! " au lieu de "Oh figure de poulpe" ou "Oh gari !"

Ils promettent de "T'éclater la teuté" au lieu de "te mettre un taquet". Et te disent "Niqu' ta mère !" plutôt que "Allez casse toi estrasse !" ou "Va caguer !"

Tout se perd (comme disent les pro mariage homo).

HEUREUSEMENT LA CAGOLE EST IMMORTELLE

Plus malignes, plus désireuses de s'intégrer et de franchir le barrage à l'entrée de la "boîte", les cagoles ont moins été victimes de cette épouvantable normalisation. Elles ont conservé leurs caractéristiques essentielles.

Notamment celle de se promener, et surtout de s'exprimer, avec le majeur et l'annulaire repliés, alors que pouce, index et annulaire pointent en avant. Souvent en effectuant un mouvement tournant, façon geste du sommelier quand il commence à tirer sur le bouchon. Mais c'est particulièrement quand elles sont un peu énervées _"Oh c'est à moi que tu dis ça ?" _ que leurs petites mains se laissent aller à cette mimique.

Sinon, elles les tiennent comme tout le monde, la gauche sur la bandoulière du sac, la droite autour du smart phone.

Elles n'ont plus un doigt de libre ! Du coup, il ne faut pas compter sur elles pour monter à Notre Dame de la Garde avec à la main un Smith et Wesson 44 magnum, un Colt 45 ou un Glock ! Surtout avec l'idée d'aller faire, en public, une petite gâterie à l'un ou l'autre de ces gros calibres.

"Moi si je vais voir la Bonne Mère, c'est pas pour mettre le ouaille comme la blanquinasse, j'ai trop de respect ! C'est bien une idée de parisienne ça !", dit la cagole. Qui a tout compris.

Sainte Cagole priez pour nous

Commenter cet article

Figanières 25/05/2013 21:43

Ah! la Cagole... C'est le nom d'une bière aussi et plutôt bonne d'ailleurs. A quand la radasse à Toulon. On pourra ainsi, dans une même journée, se taper une cagole et une radasse.

ANONY MOUSE 27/05/2013 10:55

Je crains, Figuanières, que vous ne deviez alors pour cela, vous transformer en Smith et Wesson 44 magnum, en Colt 45 ou en Glock ! Un gros calibre.... Prétentieux!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents