Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Au pignon du jour

Au pignon du jour

------------ Quand ils disent vraiment n'importe quoi ! ------------ Humour, coups de coeur, coups de gueule et mauvais esprit


Mourir pour des idées... Heu ouais, toi d'abord !

Publié par Sannicolao sur 21 Mai 2013, 22:46pm

En tout cas ça n'arrivera pas aux membres du Conseil Supérieur de la Magistrature. C'est avec un courage rare qu'ils ont choisi de passer par la sortie du fond, celle qui donne dans l'arrière-cour de Justice, à côté du local à poubelles.

L'AIR MINE DE RIEN

En évitant de se prononcer sur l'affaire du "Mur des cons" _ expliquant, grosso-modo, qu'il s'agissait d'une affaire syndicale et non de justice stricto-sensu _ les membres du CSM ont néanmoins fait un choix. Et même deux.

Le premier c'est d'avoir choisi la Lettre au détriment de l'Esprit. Effectivement on peut voir tout ça comme une affaire purement syndicale...

Le second c'est de prendre les Français pour des imbéciles.

Mais, grâce leur soit rendue, ils viennent de nous offrir un nouveau concept, qui sera fort utile à beaucoup dans l'avenir : la veulerie corporatiste.

MONTJOIE ! SAINT DENIS !

Le suicide d'un presque octogénaire au pied de l'autel de Notre Dame de Paris est un triste fait divers. Pas autre chose. Deux remarques, tout de même.

En commettant l'irréparable Dominique Venner, présenté comme un (obscur) essayiste d'extrême-droite, a peut-être pensé à Mishima. Hélas, pour lui, le public s'est surtout souvenu de Mohamed Bouazizi. Un comble ?

En France certains s'étonnent que ce fait divers ait fait du "bruit" à l'étranger, notamment en Angleterre et en Italie. C'est de la mauvaise foi un peu méchante... Si, demain, un quidam se flinguait à Westminster ou sous la coupole de Saint Pierre de Rome, je crois qu'ils en parleraient.

EUX, ILS PRENNENT LEURS RESPONSABILITES....

Faut pas prendre le Conseil des gardiens de la constitution pour le Conseil supérieur de la magistrature ! Eux n'ont pas hésité à trancher et à déclarer "non autorisés à participer à l'élection présidentielle du 14 juin" deux des principaux candidats, Akbar Hachémi Rafsandjani et Esfandiar Rahim Mashaïe.
Evidemment nous sommes en Iran, pas en France. La liste des huit candidats retenus (parmi 686 personnalités) a été annoncée à la télévision lors du journal du soir. Un peu comme pour l'Eurovision.
Mais nos deux grands élilminés ont encore une chance, le "Guide suprême de la République islamique", l'ayatollah Ali Khamenei, est habilité à désavouer le Conseil des gardiens de la constitution. Un peu comme Christine Taubira.

LA LETTRE, L'ESPRIT ET LE DESESPOIR

Et, pour finir, cet autre désespéré, retraité de PSA, qui tente depuis sept ans de payer ses impôts. Les services fiscaux s'y opposent à chaque fois avec énergie, car l'ordinateur dit qu'il n'est pas imposable. Et le remboursent chaque année des sommes qu'il leur envoie.

Chacun sait que, pour le fisc, le contribuable lambda est, par définition, suspect. "Un fraudeur qui s'ignore" dirait le docteur Knock.

Du coup, celui qui refuse de ne pas payer ses impôts abandonne les habits du "suspect" et enfile le costume du " cas non défini par les circulaires ad hoc ".

Il ne reste plus à ce malheureux non-contribuable, étouffant sous le poids du manteau de son inexistence fiscale, qu'à leur envoyer une lettre pour se dénoncer lui-même.

Mais anonyme, cette fois-ci.

Ou alors signée Cahuzac.

Mourir pour des idées... Heu ouais, toi d'abord !

Commenter cet article

ckikic 22/05/2013 09:03

je me demande si dans une autre pièce du local du syndicat de la magistrature il y a un autre mdc (mur des cons) estampillé cette fois ci mur des connivences...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents